Accueil Secteur Bressan Astroboules Ecole de Boules Club sportif Concours Nous Contacter


Vous trouverez dans les pages correspondantes du site les informations pour chaque activité, mais nous mettons également à votre disposition un calendrier complet que vous pouvez consulter et télécharger en cliquant sur le lien ci-après : calendrier saison 2021/2022

Dernière mise à jour du site le 24 septembre 2021

Archives

N’oubliez pas de faire vivre ce site en particulier en nous communiquant résultats et photos de vos concours


LES DERNIÈRES ACTUALITÉS

A noter :

- nous publions les affiches des concours qui nous sont transmises par les AS sous l’onglet Concours puis Calendriers et Affiches

- les résultats des concours organisés par les AS du secteur sont à retrouver sous l’onglet Concours puis Résultats


Archives

Bienvenue sur le site du secteur bouliste bressan









Une nouvelle saison bouliste vient de démarrer que nous espérons toutes et tous placée sous de meilleurs auspices que la précédente et le site du secteur bressan accompagne le mouvement en actualisant son contenu (voir les nouveautés dans l’encart à droite ci-dessous) Les archives de la saison précédente restent accessibles via le bouton Archives en bas à droite de cette page

Covid 19 et Pass Sanitaire

Nous vous invitons à consulter les documents joints de La FFSB concernant les nouvelles mesures sanitaires émanant du Ministère chargé des sports (Ces informations sont susceptibles d’évoluer dans les prochains jours).


Le pass sanitaire devient obligatoire pour toutes les manifestations sportives dans les installations sportives couvertes ou de plein air.

FFSB Communiqué 15/09/21

Affiche A4 Pass Sanitaire

Déclinaison des mesures sanitaires pour le sport à compter du 09/08/2021

1) A quel âge as-tu débuté les boules et où ?

Nous devons avoir une licence depuis une dizaine d’années et depuis toujours fidèles au club de Polliat. Nous avons commencé par les concours de vogue du lundi avec 3 parties pour tous et un repas pour finir la journée. La composition de l’équipe était mixte et toujours la même : Michelle et Roger Fructus, Sylviane et Louis Girard.
2) Comment es tu venu aux boules et pourquoi ?

Mon premier contact avec les boules, je devais avoir 10 ans et les samedis et dimanches j’accompagnais  mon grand père au clos Fructus en bas de la gare et quand il manquait quelqu’un, je complétais. Je me rappelle avoir fait un fédéral en catégorie jeune et ensuite une longue période consacrée à d’autres sports.

3) Quel est ton meilleur souvenir ?

J’ai plein de bons souvenirs, mais j’en retiens deux. Mon premier championnat de France en doublette à Feurs (2017) avec Christophe Chérie. On perd en quart de finale, très content du résultat mais une impression qu’on pouvait aller plus loin.


Portrait d’un couple bouliste Sylviane et Loulou GIRARD licenciés à Polliat, cette semaine portrait de Loulou nouveau président de la boule fraternelle

Vous pouvez dès à présent consulter le calendrier des manifestations organisées par le secteur en cliquant sur le lien bleu calendrier saison 2021/2022 en bas de cette page

Vous pouvez également consulter les calendriers des clubs féminins et masculins dans les pages correspondantes.

De même le tirage du 1er tour des AS Masculins est accessible sous l’onglet Secteur Bressan puis AS Masculins



Notre victoire au fédéral 2019 (on est toujours les tenants du titre), avec mon frère Michel, Roger Fructus, Christophe Chérie et Jean Marc Drujon. Le fédéral dans l’Ain est une très belle et très dure épreuve et qui est bien plus « glorifiante » quand on se qualifie, que de passer par les OPEN

4) Quelle est ton épreuve préférée ?

J’aime bien toutes les épreuves à partir du moment où il y a de la convivialité avec une petite préférence pour le double et le mixte.

5) A ton avis que faudrait-il faire pour améliorer ou simplifier ce sport ou as-tu une conclusion pour cet entretien ?

Répondre à cette question, c’est donner son avis sur l’avenir du sport boule ou comment donner envie de prendre et surtout conserver sa licence et rabaisser la moyenne d’âge des licenciés. Il y a sûrement un tas de réponses, mais personnellement je pense que pour avancer, il faut regarder devant et je trouve qu’aux boules on regarde encore trop derrière. La vie a changé et le bouliste des années 2020, n’est plus celui des années 70. Bien sûr il faut aller vers les jeunes, mais aujourd’hui on collecte pour eux beaucoup d’argent pour un résultat durable qui n’est pas bon. Les jeunes d’aujourd’hui ont tellement de possibilités différentes (et tant mieux pour eux) qu’il y a très peu de chance que les boules soient leur premier choix.
Dans pratiquement tous les portraits que tu as fait jusqu’à présent, les gens sont venus aux boules parce qu’ils accompagnaient un membre de leur Famille, donc à mon avis, pour récupérer des jeunes, il faut cibler la tranche des parents qui arrêtent leur sport principal (foot, rugby, basket.......), ils ont entre 35 et 45 ans et encore l’esprit sportif. Et la chance des boules aujourd’hui c’est la mixité, tu peux pratiquer dans la même équipe que ton conjoint, donc pourquoi ne pas proposer un tarif familial dégressif sur le prix des licences. Il faut agir dans un contexte gagnant /gagnant, c’est la masse qui sauvera le sport boule.
En ce qui concerne les concours, quand tu es compétiteur, c’est vrai que par élimination directe, c’est plus excitant, donc il faut en conserver sous cette forme mais je crois qu’il faut surtout donner la possibilité au plus grand nombre, quand ils viennent faire un concours, c’est d’être sûr de faire plusieurs parties (système Aurard, mini bol d’or.......) et surtout ne pas oublier les mixtes. Garder les gens sur place, c’est aussi un intérêt pour les organisateurs (gagnant/gagnant).
Quand on est dirigeant, je pense qu’on se doit de proposer des nouveautés, et prendre le risque que cela ne marche pas à tous les coups (on apprend souvent plus d’un échec que d’une réussite). Mais dans tous les cas ce qui est le plus important, c’est la convivialité et donner l’envie de revenir.

Anecdote

Même anecdote que sa femme Sylviane : Au Fédéral de 2016, l’équipe féminine composée de Carmen Roux, Laurie Dodard et Sylviane Girard, passe le samedi et revient jouer le dimanche matin. Elles gagnent la première partie et rencontrent ensuite une équipe beaucoup plus expérimentée. Après avoir été rapidement menées,  elles refont petit à petit surface. Au bout du temps réglementaire, l’équipe de Polliat s’impose sur le fil. Sylviane va au bureau pour donner le résultat. Au bout de quelques minutes , on la voit sortir en sautant de joie, une enveloppe à la main. Elles venaient de gagner la partie qualificative pour leur premier championnat de France et elles ne le savaient pas. Le sport c’est aussi dans la tête, est-ce que le résultat aurait été le même si elles avaient su ?